Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
mike_green_ostende.jpg
Actualités BCL18/19 - #14: Ostende-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Sortie d’Europe la tête haute

La SIG Strasbourg savait avant ce dernier match de saison régulière qu’elle n’avait pas son destin entre ses mains mais que le premier objectif était de gagner face à Ostende. Avec du cœur et de l'abnégation les SIGmen sont parvenus à remporter ce match après prolongation (94-100). Hélas sans que ce soit suffisant puisque, de son côté, Klaipeda avait fait le job pour prendre la dernière place qualificative. La saison européenne s’arrête prématurément, mais sur une victoire prometteuse pour la suite de la saison qui est encore longue dans l’hexagone.

patch_film_du_match.jpg
En l’absence de Mardy Collins, Nicolas Lang prenait place dans le cinq majeur. Lui et Youss Fall faisaient une entame de match appliquée, ce qui permettait à Strasbourg de mener après 2’ (2-4). Hélas Youss écopait rapidement de deux fautes et était rappelé sur le banc, alors que les Filou d’Ostende montaient en pression : 10-6, 3’30. Ali Traoré prenait sa place mais les SIGmen souffraient à l’intérieur. Heureusement Mike Green assurait sur la ligne et Strasbourg faisait de son mieux pour rester à hauteur (12-11, 5’30). Ce 1er quart voyait surtout un sacré match de traînard se dérouler. Chaque minute semblait durer une éternité. L’adresse extérieure fuyait littéralement les Alsaciens (0/5 à 3pts dans le quart) mais qu’importe, ils faisaient de leur mieux pour rester proche (15-14, 8’). Proche, voire même à hauteur quand Jérémy Nzeulie égalisait à 22’’ (17-17) mais c’est malgré tout Ostende qui virait en tête profitant d’un lay-up tout cuit mais manqué par Mike Green au buzzer. 19-17, 10’ (éval : 24-18).

La SIG Strasbourg montrait une agressivité payante au retour sur le parquet, à l’image de Jérémy Nzeulie qui interceptait et claquait un dunk pour maintenir le cap (22-21). Mais en 1’ ces mêmes SIGmen se montraient de nouveau permissifs en défense et il n’en fallait pas plus pour voir Ostende en profiter. Heureusement Jarell Eddie trouvait ENFIN la mire pour planter un triple qui faisait du bien : 26-24, 13’. Et c’est encore lui qui provoquait et percutait, s’offrant trois lancers qu’il concrétisait pour faire mener Strasbourg pour la première fois du match : 26-27, 14’. Il jouait même un rôle d’énergiser, galvanisant le collectif (9pts/4rbs/1int dans le quart) ! Youss’, de retour aux affaires et le shooteur au bandeau, passaient même un joli 0-12 qui donnait 7pts d’avance aux Bleus : 26-33, 15’30. Ostende ne s’en laissait pas compter. Profitant d’errements strasbourgeois en cette fin de mi-temps, les Belges infligeaient un 7-3 pour recoller à 2’ de la pause : 33-36, 18’. Mais Ali était toujours aussi efficace au relais de Youss et permettait de rejoindre les vestiaires en tête : 36-40, 20’ (éval : 42-46). A la pause les SIGmen remplissaient leur partie du job en menant mais hélas cela était insuffisant à ce moment puisque Klaipeda faisait la course en tête de son côté (43-33, 20’).

Qu’importe, il ne fallait pas lâcher ! Et c’est très clairement le message qu’envoyaient les SIGmen au retour sur le parquet en giflant les locaux d’un joli 2-10, qui donnait alors 12pts d’avance à Strasbourg : 38-50, 22’30. Les hommes de Vincent Collet mettaient du cœur à l’ouvrage mais Chase Fieler sortait de sa boîte en plantant deux triples en 30 secondes qui faisaient très mal. Et surtout ces deux primés étaient suivis de deux points de Djurisic qui ramenait les Belges à 4pts : 48-52, 25’30. Ali Traoré stoppait le run et était tout de suite suivi par Jarell qui permettait de reprendre un peu d’air (48-56, 26’30). Le souffle des Belges se faisait sentir constamment dans la nuque des SIGmen qui faisaient la course en tête malgré tout (53-57, 28’) mais finalement, après 30’ les Alsaciens étaient toujours aux commandes ! 55-61, 30’ (éval : 63-72).

Ostende montait le curseur de l’agressivité en provoquant d’ailleurs rapidement 4 fautes chez les Strasbourgeois. Les jaunes faisaient l’élastique au score mais Strasbourg, le temps passant, gérait son avance : 61-68, 34’. Jérémy Nzeulie devait quitter les siens pour cinq fautes et Strasbourg devait finir le match avec 6 pros plus Quentin Goulmy. Mais les soldats strasbourgeois se donnaient pour ne pas revenir avec une défaite. Nicolas Lang par exemple sortait de très gros tirs pour amener la SIG Strasbourg à +9 à 5’30 du buzzer : 61-70, 34’30. Mais la fatigue se faisait sentir et tout devenait difficile et Ostende en profitait pour engranger les paniers et passer un 8-0 pour recoller à un tout petit point à 4’ de la fin (69-70, 36’). Et ce petit run se transformait même en blitz après deux primés de Djuricic puis Fieler ponctuant un 18-3 qui assommait littéralement Strasbourg : 79-73, 38’30 ! Ali Traoré et Nicolas Lang maintenaient un maigre espoir (79-78, 39’15) et Schwartz pensait remporter la timbale pour son équipe, mais c’était sans compter sur l’ancien de la maison, Quentin Serron, qui plantait un improbable triple emmenant tout le monde en prolongation : 83-83, 40’ (éval : 100-96). INCROYABLE ! (la video de buzzer beater: ici)

Klaipeda venait de remporter son match (83-73) éliminant ainsi Strasbourg, mais l’enjeu était encore complet à Ostende, puisque les Belges avaient besoin de la victoire pour se qualifier. Mais le tir de Quentin Serron venait de tuer le moral des Jaunes, qui avaient la tête sous l’eau, et n’arrivaient pas à en sortir après une demi-prolongation. En effet, après 2’ Strasbourg s’envolait (85-93, 42’), climatisant la salle et voguant vers une victoire pour l'honneur. Quentin Serron venait de faire une bien mauvaise blague à son ancienne équipe, qui finalement quittait la compétition en s’inclinant face à de très valeureux SIGmen : 94-100 (éval :  109-119).

La saison européenne se termine donc en saison régulière pour Strasbourg qui paye cher les matches lâchés dans sa salle. Mais les SIGmen ont montré qu’ils avaient du cœur lors de cette dernière rencontre et que la crise essuyée il y a peu est un mauvais souvenir permettant de se projeter vers un futur que l’on espère plus rose. Avec des signatures à venir, le retour de Flo Pietrus et plus tard encore le retour de Mardy Collins, cette équipe tient bien à montrer qu’il faudra compter sur elle très prochainement.

F.T.
LES STATISTIQUES DU MATCH : ICI
L'action du match de Quentin Serron en vidéo : ici
Le contre du match de Jarell Eddie en vidéo : ici

CLASSEMENT FINAL DU GROUPE D

classement_final_bcl.png
Articles liés: 
Toutes les actualités