Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
cholet_jeremy_nzeulie.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#19- SIG Strasbourg-Cholet Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​De retour aux affaires

Après avoir remporté une très belle victoire face à Bologne, la SIG Strasbourg accueillait Cholet lors d’un match qui devait confirmer le renouveau de l’équipe. Et ce fut chose faite puisqu’après une mi-temps où les deux équipes se sont tenues, les SIGmen ont su accelérer en plantant 58pts lors de la 2ème période, pour l’emporter au final 96-82.

patch_film_du_match.jpg

Après une petite minute trente de flottement le match démarrait pleinement. Mais même si Jarell Eddie trouvait la mire à 3pts, les Choletais ne s’en laissaient pas conter et prenaient le match à leur compte : 3-6, 3’. Fort heureusement Youss imposait sa taille et sa force de dissuasion en défense (4 rebonds et 2 contres en 3’) mais c’est aussi en attaque qu’il répondait présent en permettant de prendre la tête après 5’, 9-8. Mais Kylian Hayes, sous les yeux de scouts comme toujours, sortait un tour de passe-passe pour se jouer de la défense strasbourgeoise. Puis il permettait également à Pape Sy de s’illustrer pour redonner les rennes à Cholet (9-12, 7’). Quentin Serron et Nicolas Lang s’illustraient tour à tour, mais la défense alsacienne laissait partir Troisfontaines en coast-to-coast au buzzer : 16-18, 10’ (éval : 20-21).

Cholet était bien en place. Pour preuve, ce 8-0 à cheval sur les deux périodes qui faisait monter le doute dans les têtes strasbourgeoise et surtout qui donnait 8pts d’avance aux visiteurs (16-24, 13’). Mais les SIGmen sortaient de leur léthargie et avec la manière ! En plantant un 8 à 0 en 1’10 à leur tour, ils renversaient le momentum et égalisaient à 6’ de la pause : 24-24, 14’. Cholet assurait, Frank Hassell et consorts jouaient juste pour tenir la dragée haute à Strasbourg. En inscrivant un nouveau petit run (3-9) les joueurs d’Erman Kunter se redonnaient de l’air avec 7pts d’avance à 2’ de la pause (30-37). Heureusement Youss, une nouvelle fois hyper dominant avec déjà 11pts et 11rbs à la mi-temps, excusez du peu, et Nico Lang finissaient fort. Si bien qu’après 20’ les deux équipes étaient au coude à coude. Mi-temps : 38-39 (éval : 48-47).

Et Youss ne s’arrêtait pas en si bon chemin. Archi dominateur dans la peinture, il faisait vivre un véritable cauchemar aux joueurs des Mauges. Gobant tous les rebonds comme un mort de faim, il menait la barque alsacienne (46-42, 22’) vers de belles choses. Et comme en prime les rotations étaient à la hauteur, le jeu des SIGmen mettait les visiteurs dans le dur surtout quand Jarell Eddie scorait 5pts en 30’’ et donnait 8pts d’avance à Strasbourg : 54-46, 26’. Cholet réagissait mais Eddie était incandescent ! Avec deux missiles à 3pts il faisait exploser le Rhenus et faisait grimper l’avance des Blancs à 14pts, signant un 11 à 1 des plus sympathiques: 65-51, 29’. Hélas les SIGmen concédaient 5pts dans les ultimes secondes, mais qu’importe Strasbourg menait après 30’ : 65-56 (éval : 86-63).

Après le festival offensif du 3ème quart (27pts), la SIG Strasbourg ne levait absolument pas le pied au début du dernier acte. Profitant d’un Jarell Eddie inarrêtable (5/7 à 3pts au final), les SIGmen déroulaient leur basket. Et quand Ali Traoré arrivait sur le parquet le collectif de Vincent Collet montrait toute sa force. Big Ali inscrivait quatre paniers en un claquement de doigts pour afficher 18pts d’avance : 82-64, 35’. Avec déjà six joueurs à 10pts et plus, on pouvait dire que tout le monde était à la fête ou presque. Perrantes essayait de maintenir un mince espoir mais il était écrit que la vraie SIG Strasbourg était de retour aux affaires (87-72, 37’). Bien évidemment tout n’était pas parfait et les 82pts encaissés au final piquaient un petit peu, mais par les temps qui courent, toutes les victoires sont bonnes à prendre. Au final, profitant d’une adresse à 3pts spectaculaire (14/28) et un collectif retrouvé, les Alsaciens s’imposaient avec panache : 96-82 (éval : 126-90).

F.T.
LES STATS DU MATCH : ICI